Métalu A ChahuterMétalu A Chahuter
recherche

L’Ossuaire dégingandé - exposition retrospective

Cendres la Rouge

TOMBÉ SUR UN OS

Tout a commencé un jour de lapin aux pruneaux ! Dans l’assiette d’Alain Terlutte, les restes du repas : quelques os à demi rongés et un crâne de lapin. L’envie d’en faire quelque chose. Parce que les os, c’est beau. De l’animer, parce que le mouvement, c’est surprenant. Le crâne est devenu une marionnette à la mâchoire articulée. C’était en 1998...

Depuis, Alain Terlutte ne s’est pas arrêté de construire des machines à partir d’os d’animaux, jusqu’à composer une véritable ménagerie de squelettes-automates. Figuratifs, ce sont des reconstitutions, plus ou moins conformes, d’animaux réels ou fictifs. L’animal lève une patte, puis une autre. Quelques longs réglages de poids et de mesure, de plomb et de longueur de fil. Le voilà qui déambule. Ce n’est qu’un début. Plus tard, il dressera la queue et tournera la tête. L’automate se complexifie au fil et à mesure du temps et des trouvailles.

DES OS ET DES FRAISES

Depuis peu, Alain Terlutte met au point et expérimente une nouvelle génération de machines, commandées par des moteurs dits « pas-à-pas » et des « servomoteurs », dirigés par ordinateur. C’est ce qui permet à un même personnage d’enchaîner plusieurs mouvements. L’automate n’est plus cantonné à un seul geste qu’il répétera indéfiniment, il peut exécuter toute une série d’actions différentes. Cette technologie numérique fait appel au savoir-faire d’Antoine Rousseau, qui a conçu son propre protocole d’interface, appelé Fraise, ainsi que toute une série de cartes électroniques correspondantes. Les commandes peuvent être écrites sous forme de programmes informatiques avec toute la puissance de la programmation : calculs, tirages aléatoires, tests et itérations... De quoi ouvrir de nouvelles et passionnantes perspectives pour nos squelettes-automates !

CENDRES LA ROUGE

Au sein de la compagnie Cendres la Rouge qu’elle dirige, Sandrine Châtelain
s’ingénie à faire vivre ce bestiaire mécanique au travers d’expositions et de
spectacles, rassemblés sous le titre générique de l’Ossuaire dégingandé. Des
créations qui se placent du côté de l’ironie et de ce paradoxe qui consiste à faire bouger des squelettes ! Mettre l’inertie en mouvement, redonner vie à la mort...
Aux confins du monde naturaliste et de l’absurde, de la poésie et de l’humour, le public est invité à découvrir des univers intimes, oniriques, délicieusement désuets et fantastiques.

À ce jour, l’Ossuaire dégingandé comprend sept spectacles : la Collection particulière du professeur Troublé ; l’Incrédible procédé des soeurs Oswald ; la Zoétie, voyage au pays des petits êtres ; Vestiges, spectacle primitif ; Drakos ou l’éclosion ; Rien ne va plus ! Casino forain et Antinéa.

Crédits photos : Éric Lebrun - Light Motiv
Vidéo : Éric Bézy

Tous les spectacles de Cendres la Rouge

nous suivre

  • RSS
  • Facebook
  • YouTube
Bureaux : 161 rue Roger Salengro ● 59260 Hellemmes Lille
Tél. 03 28 07 32 27 ● infos@metaluachahuter.com
Ateliers : 122 rue Dordin ● 59260 Hellemmes Lille
texture fond de page